Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Toi, je t'aime, alors c'est toujours à toi que je dirai tu dans ma tête...

 

c2a9-ralph-gibson.jpg

 

Tu comprends ça ? Lorsque je t'écris, je te vois. Lorsque je te vois, je t'écris.

C'est pas compliqué.

 

burk-uzzle.jpg

 

 

C'est comme ça, je te parlerai encore et encore, et tu n'en sauras rien. Tu ne verras que mes paupières fermées, mille fois reflétées. Mes rêves diffractés, c'est pour le soleil en toi.

 

C'est simple comme toi avec moi.

 

Confession griffonnée sur le verso d'une enveloppe abandonnée, vide, sur la table de la terrasse de café L'Etoile, en face du cinéma Paradis.

 

---------

 

Il parait qu'un jour tu es né alors que je n'étais pas là, pense-t-elle une fois arrivée dans la rue Braque. Il paraît que tu as vécu toutes ces années sans moi. Il paraît que tu as aimé un jour une autre que moi. Il paraît que tu as cru que ce serait ton seul et unique amour. Il paraît que tu as voulu mourir quand elle t'a quitté. Il paraît que tu as aimé encore et encore. Il paraît que tu vivais sans me connaître. Il paraît que tu as cru que ce serait moi, puis tu as douté. Il paraît que tu as été ébloui, soudain, sourit-elle aux passants sans les voir.

 

Il faudra qu'un jour on se raconte ces rumeurs de nos vie, souffle-t-elle encore. La gare était là.

 

------------

-----------

Tag(s) : #vaguelettes